Culture, Histoire

Le mythe fondateur de la Corée

« Il était une fois un jeune prince du nom de Hwanung qui se morfondait au Ciel où il avait toujours vécu. Il sollicita donc du roi son père, Hwanin, le Seigneur de l’Univers, l’autorisation de s’en aller régner sur terre parmi les hommes et de leur apporter la civilisation et la paix. Hwanin accéda à ce vœu et chargea trois mille courtisans d’accompagner Hwanung dans son nouveau domaine.

Sur la recommandation du Ciel, Hwanung et sa cohorte céleste choisirent de s’établir sur le mont Baekdu où fut fondée Shinshi, la cité divine, destinée à devenir la capitale d’un vaste royaume surnommé Baedal.

Puis il ordonna à ses ministres du Vent, de la Pluie et des Nuages de répandre la concorde sur ses nouveaux sujets en leur enseignant la morale, le respect des lois, l’agriculture ou encore la médecine.

A quelque temps de là, impressionnées pas ses bienfaits, une tigresse et une ourse s’en vinrent trouver Hwanung en lui demandant de leur donner forme humaine. Il le leur promit à la condition qu’elles se montrent capables de s’isoler trois mois durant dans une caverne en se nourrissant exclusivement d’ail et d’armoise.

Seule l’ourse endura l’épreuve et se métamorphosa en une belle jeune femme, qui prit pour nom d’Ungnyeo. La tigresse, elle s’en retourna vivre dans la montagne où jusqu’au XIXème siècle, ses descendants firent trembler les villages coréens comme le faisaient chez nous les hordes de loups.

Modeste et pieuse, Ungnyeo priait tous les matins au pied d’un bouleau sacré pour que le Ciel lui accorde de fonder une famille. Touché par ces prières, Hwanung finit par l’épouser et lui donna un fils qui fut appelé Dangun, le « prince du bouleau ». C’est lui qui, devenu adulte, fonda Joseon et sa première capitale, Asadal. »

Histoire de la Corée – Des origines à nos jours, Pascal DAYEZ-BURGEON

Le 3 octobre 2333 avant notre ère, Dangun, petit-fils du Ciel, prend la décision de fonder le premier royaume de Corée qu’il va nommer Joseon. Ainsi de génération en génération, les coréens se transmettent le mythe. Si bien qu’aujourd’hui encore, le 3 octobre est un jour de festivités en Corée du Sud et en Corée du Nord digne d’une fête nationale.

Le mythe est même intégré au langage courant. Pour donner un exemple, en voulant faire allusion a une période datant de « la nuit des temps », un professeur peut dire à un mauvais élève qu’il est le plus mauvais élève depuis Dangun.

En Corée du Nord, le chef du gouvernement ayant décidé que ce mythe était réel, les archéologues ont dû chercher la sépulture de Dangun. Ainsi selon la Corée du Nord, la sépulture de Dangun se trouve sur le versant de la montagne Taebaek dans le Kangdong (à ne pas confondre avec la montagne du même nom qui se trouve en Corée du Sud). Une grande pyramide a été construite sur la tombe. Toutefois beaucoup d’historiens considèrent le site comme controversé.

La première version écrite qui a été retrouvé est rédigé en chinois classique (langage maîtrisé par les coréens alphabètes de cette époque) dans un ouvrage nommé Samguk Yusa ou Souvenir des Trois Royaumes. Ce livre rassemble les légendes, contes folkloriques et récits historiques relatifs aux Trois Royaumes de Corée (Goguryeo, Baekje, Silla), mais également d’autres périodes et états datant d’avant, pendant et après la période des trois Royaumes. Ce recueil date de l’année 1281 et il aurait été écrit par un moine bouddhiste nommé Il Yeon.

N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires !

Vous pouvez retrouver l’article sur Mokastory.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s